Home » Réforme collège, ALERTE INFO ! » Réforme du collègue : la mobilisation doit se poursuivre !

Réforme du collègue : la mobilisation doit se poursuivre !

Réforme du collègue : la mobilisation doit se poursuivre ! - SNCL-FAEN

Après 4 journées de grève, les enseignants du second degré ne lâcheront pas ! Cette réforme du collège ne doit pas passer !

 

ENQUÊTE : FORMATEURS POUR LA REFORME DU COLLEGE

 JE TEMOIGNE

 

 

 

L’intersyndicale, réunie le 21 septembre est toujours déterminée à obtenir le retrait du décret et s’en donne les moyens en mettant au point le plan d’action suivant :

  • Une manifestation nationale à Paris le samedi 10 octobre. Elle appelle à y participer en masse, au-delà des seuls enseignants de collège, tous les enseignants et les parents d’élèves qui refusent de voir sacrifier la jeunesse de notre pays par une réforme qui, en abaissant les exigences, en sacrifiant les disciplines en faveur d’un « gloubi-boulga » indigeste et insipide, ne bénéficiera à aucun élève en difficulté et ne permettra pas aux autres d’aller au bout de leurs possibilités.
  • Une nouvelle pétition à la suite de la précédente intitulée « un autre collège 2016 ».
  • Un communiqué de presse à consulter ci-dessous.

Le SNCL-FAEN sera présent dans la manifestation et appelle d’ores et déjà tous les collègues qui le peuvent à le rejoindre.

 

Le samedi 10 octobre : TOUS DANS LA RUE !

 

La mobilisation est d'autant plus urgente que plusieurs chefs d’établissement, sur l’ordre des inspecteurs, sont d'ores et déjà en train de mettre en place les formations des enseignants pour l'accueil de cette réforme : ils s’adressent ainsi aux professeurs de collège pour qu’ils se portent volontaires à une formation qui leur permettra d’être eux-mêmes formateurs de leurs collègues ! Les modalités varient d’une académie à l’autre mais dans ce domaine l’imagination est infinie !

Certains indiquent que la formation aura lieu sur 2 jours, sans plus de précision, d’autres indiquent qu’elle concernera 2 à 5 collègues du conseil pédagogique, qu’elle aura lieu pendant les deux premiers jours des vacances d’automne et qu’elle donnera lieu à un défraiement de 50€ par jour et par personne... Quelle générosité ! Ailleurs encore, sous couvert de convocations de la DIFOR, les formations sont présentées comme obligatoires... On imagine bien la motivation des futurs formateurs, obligés de devenir les relais d'une réforme qu'ils désapprouvent !

 

Ce procédé est inadmissible. Le SNCL-FAEN demandent aux collègues de ne pas se porter volontaires à ces formations  et de refuser l’aumône qui leur est faite contre deux journées de congé...

 

Nous en appelons également à vos témoignages pour estimer le phénomène dans son ensemble ; aidez-nous à réunir les éléments pour lutter contre ces abus !

 

ENQUÊTE : FORMATEURS POUR LA REFORME DU COLLEGE

 

JE TEMOIGNE