MUTATIONS intra-académiques 2017

MUTATIONS intra-académiques 2017 - SNCL-FAEN

 Le SNCL-FAEN vous accompagne dans votre démarche de mutations : nous centralisons ici toutes les circulaires académiques au fur et à mesure de leur parution. Si votre académie n'est pas dans la liste, il faudra encore un peu de patience ! Lisez ces documents avec soin et contactez-nous ensuite pour faire le point sur votre barème et établir la meilleure stratégie possible pour votre mouvement 2017 : 01.43.73.21.36

  

Pour consulter le document intra-académique de AIX-MARSEILLE, CLIQUEZ ICI !  

    

Pour consulter le document intra-académique de AMIENS, CLIQUEZ ICI !  

    

 Pour consulter le document intra-académique de BESANÇON, CLIQUEZ ICI ! 

 

Pour consulter le document intra-académique de BORDEAUX, CLIQUEZ ICI !  

 

Pour consulter le document intra-académique de CAEN, CLIQUEZ ICI !  

        

Pour consulter le document de CLERMONT FERRAND, CLIQUEZ ICI !  

    

Pour consulter le document intra-académique de CORSE, CLIQUEZ ICI ! 

 

Pour consulter le document intra-académique de CRETEIL, CLIQUEZ ICI !

 

 Pour consulter le document intra-académique de DIJON, CLIQUEZ ICI ! 

 

 Pour consulter le document intra-académique de GRENOBLE, CLIQUEZ ICI ! 

 

 Pour consulter le document intra-académique de GUADELOUPE, CLIQUEZ ICI !

 

Pour consulter le document intra-académique de GUYANE, CLIQUEZ ICI !

 

Pour consulter le document intra-académique de LA REUNION, CLIQUEZ ICI !

 

Pour consulter le document intra-académique de LILLE, CLIQUEZ ICI !  

 

Pour consulter le document intra-académique de LIMOGES, CLIQUEZ ICI ! 

 

Pour consulter le document intra-académique de LYON, CLIQUEZ ICI ! 

 

Pour consulter le document intra-académique de MAYOTTE, CLIQUEZ ICI ! 

 

Pour consulter le document intra-académique de MONTPELLIER, CLIQUEZ ICI ! 

 

Pour consulter le document intra-académique de NANCY METZ, CLIQUEZ ICI !  

    

 Pour consulter le document intra-académique de NANTES, CLIQUEZ ICI ! 

 

 Pour consulter le document intra-académique de NICE, CLIQUEZ ICI ! 

 

 Pour consulter le document intra-académique de ORLEANS-TOURS, CLIQUEZ ICI !  

 

 Pour consulter le document intra-académique de PARIS, CLIQUEZ ICI !  

 

 Pour consulter le document intra-académique de POITIERS, CLIQUEZ ICI ! 

 

 Pour consulter le document intra-académique de REIMS, CLIQUEZ ICI ! 

 

 Pour consulter le document intra-académique de RENNES, CLIQUEZ ICI !  

 

Pour consulter le document intra-académique de ROUEN, CLIQUEZ ICI !  

    

 Pour consulter le document intra-académique de STRASBOURG, CLIQUEZ ICI !  

 

Pour consulter le document intra-académique de TOULOUSE, CLIQUEZ ICI !  

    

 Pour consulter le document intra-académique de VERSAILLES, CLIQUEZ ICI !  

 

 

 

SEGPA : des résultats en demi-teinte

SEGPA : des résultats en demi-teinte - SNCL-FAEN

La filière SEGPA regroupe des élèves (près de 3%) qui, à l’origine, ont des difficultés scolaires durables et persistantes. Bénéficiant, dans le cadre du collège, de classes à effectifs allégés (pas plus de 16 élèves), de personnels spécifiquement formés à la difficulté scolaire, de méthodes pédagogiques spécifiques, de moyens fléchés, ces élèves disposent, en théorie tout du moins, de conditions permettant une meilleure insertion professionnelle.

   

 Pourtant, les services statistiques du ministère donnent une image de cette filière de l’enseignement adapté, plutôt contrastée, peut-être avec une arrière-pensée : l’intégration de ces élèves dans les classes de 6ème de collège, comme le laissent entendre régulièrement les autorités qui entendent la faire « évoluer dans le cadre de la mise en place du nouveau cycle central et de la réforme du collège ». On apprend dans l’une de ces notes que 37% de ces élèves obtiennent un diplôme (le plus généralement un CAP ou un bac professionnel), ce qui n’est déjà pas rien, mais que la majorité sort de l’école sans diplôme. Le ministère ajoute que 85% d’entre eux atteignent la classe de troisième et donc que 15% d’entre eux décrochent avant la fin du collège. 1% seulement des élèves de SEGPA obtiennent le DNB.

 

La note soulève un point jusqu’à maintenant méconnu lorsqu’elle indique que ces élèves cumulent leur retard intellectuel avec des difficultés d’ordre social, familial et culturel. Issus, souvent (27% contre 19% pour les autres collégiens) de familles monoparentales ou hébergés dans une famille d’accueil ou un foyer (4% contre 1%), ces élèves sont à 97% entrés au collège avec au moins une année de retard et finissent souvent leur scolarité en grossissant les rangs des élèves « décrocheurs ». Pour le SNCL-FAEN, la situation de ces élèves n’est pourtant pas une fatalité. Au lieu d’envisager, comme cela semble être le cas, au nom d’économies budgétaires attendues, de nier toute spécificité dans l’enseignement donné à ces élèves en les intégrant aux classes de collège, nous militons pour un renforcement de cet enseignement spécifique et adapté à ces élèves. Comment des élèves qui ont des difficultés à réussir dans une filière adaptée à leurs besoins, dans des classes allégées, pourraient-ils mieux s’intégrer et réussir dans des classes à 28 élèves et avec des méthodes pédagogiques adaptées aux élèves ayant moins de difficultés scolaires ?

  

Selon nous, il est temps de songer à une meilleure réussite des élèves avant de songer aux retombées économiques des réformes envisagées. D’autant plus que celles-ci, risquent de dégrader par la même occasion les conditions de travail des professeurs (effectifs sur chargés, contraintes supplémentaires, risques de pression sur les professeurs pour accepter l’inclusion…).

 

 

Attaques de lycées et vie scolaire

Attaques de lycées et vie scolaire - SNCL-FAEN

 Des actes de violence intolérables se produisent à échéances régulières contre des personnels des établissements scolaires et particulièrement des professeurs. Les attaques récentes des lycées de Seine-Saint-Denis surviennent qui plus est dans un contexte social déjà très tendus.

  
Même si ces faits ne représentent absolument pas la réalité de la situation dans tous les collèges et les lycées de France, ils rappellent l’urgence pour l’Ecole de mettre en oeuvre une véritable pratique de l’éducation à la citoyenneté, notamment dans un certains territoires particulièrement touchés.

 

Dans les EPLE, l'éducation à la citoyenneté est devenue incontournable, cet apprentissage est transversal et sa mise en oeuvre concerne tous les acteurs des établissements scolaires. Le SNCL propose sa perspective du problème

  

 

LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE...

 

Dernier mot aux parents : vraiment ?

Dernier mot aux parents : vraiment ? - SNCL-FAEN

L'expérimentation dans une centaine d'établissements depuis 2013  du dispositif "Dernier mot aux parents" en matière d'orientation avait déjà fait l'objet d'un rapport d'étape critique de la part de l'Inspection Générale. Celle-ci concluait (provisoirement à l'époque) que cette expérience n'avait pas bouleversé l'orientation des élèves de troisième. Dans une seconde étude rendue publique début janvier, le diagnostic est confirmé et les critiques réaffirmées avec conviction. Le rapport note bien une légère diminution de l'orientation vers la voie professionnelle mais indique que ce phénomène semble suivre les tendances nationales.

 

L'Inspection Générale ne préconise pas l'abandon de l'expérimentation mais elle n'en demande pas non plus sa généralisation et, avec prudence, s'en remet à un nouveau bilan dans un an... Ce sont pourtant de vraies difficultés qui sont mises en lumière lorsqu'elle pointe le défaut d'accompagnement des parents dans la plupart des collèges expérimentateurs ainsi que le peu de changements dans les pratiques des collèges en termes d'orientation. Le SNCL-FAEN avait, dès le premier bilan, dénoncé cette mesure parce qu' il la trouvait démagogique et malhonnête.

 
Cette mesure, en transférant sur les parents ce qui est l'une des prérogatives du corps enseignant (à savoir l'évaluation et l'orientation des élèves, inscrites dans leurs missions) dessert les deux parties. Les parents, parce qu'elle leur donne l'illusion d'un pouvoir qu'ils n'ont pas, faute de posséder les clés pour le faire. Les enseignants, parce qu'elle les dessaisit de ce qui fait l'essence même de leur métier. Ce qui ne signifie pas que le statu quo doive être entretenu. Les enseignants sont conscients que la tenue des conseils de classe peut être améliorée, qu'un travail plus approfondi sur l'orientation est nécessaire mais ils sont aussi persuadés que ce travail de réflexion et d'évolution ressort de leur responsabilité en tant que professionnels de l'éducation. Le métier d'enseignant n'est plus aujourd'hui suffisamment considéré dans la société. Ceci explique en grande partie la crise actuelle du recrutement.

 

Le SNCLFAEN milite pour que la valeur professionnelle des enseignants soit reconnue et valorisée. De telles mesures en dégradent l'image. Nous demandons que cette expérimentation soit tout simplement abandonnée sans délai.

[an error occurred while processing this directive]