Home » NOS DOSSIERS » Médias : mensonge organisé sur le salaire des profs

Médias : mensonge organisé sur le salaire des profs

Médias : mensonge organisé sur le salaire des profs - SNCL-FAEN

Comment la chaine LCI a-t-elle pu affirmer que le salaire moyen des enseignants français est de 3850 € ? Comment tous les éditorialistes présents peuvent-ils ne pas réagir devant une telle affirmation ?

Ce 11 septembre, dans sa matinale, la chaine LCI, à grands renforts de graphiques et d'animation, tente de démontrer que les enseignants en France ne sont pas si mal payés. Clou de la démonstration, un montant moyen s'affiche : 3850 euros !

Le média n'est pas le seul à avoir participé à une désinformation généralisée dans la presse du jour. Suite à la publication du rapport de l'OCDE sur le salaire des enseignants, de nombreux journaux et sites internet tentent de s'appuyer sur les synthèses de l'étude pour démontrer subitement que le revenu enseignant français n'est "pas si mal". Car oui, pour un journaliste, 3850 euros mensuels n'est pas une somme farfelue dont il ne verra jamais la couleur même après 40 ans de carrière. C'est un salaire "pas si mal", et, au vu de leur méconnaissance complète du sujet, rien n'empêche les journalistes d'imaginer que cela puisse être un salaire moyen de prof en France.

 

UNE MECONNAISSANCE COMPLÈTE DU NIVEAU DE VIE ENSEIGNANT :

 

Ce n'est pourtant pas si difficile. Deux clics sur internet suffisent pour accéder aux grilles de salaire (même nets !) de l'ensemble des fonctionnaires, y compris les enseignants. Deux clics suffisent pour constater que le premier salaire d'un professeur certifié est, en début de carrière, de 1466,71 euros nets. Pour constater que ce même enseignant, après 37,5 ans de carrière, et seulement s'il a la chance de pouvoir atteindre l'échelon terminal de la hors-classe, ne pourra jamais dépasser le montant maximal de 3739,45 euros BRUTS ! Donc comment pourrait-on parvenir à une moyenne de 3850 ? Sans compter que les professeurs certifiés ne sont pas les plus mal lotis des enseignants. Bref, impossible, sauf à cumuler les erreurs et les approximations : salaire brut, et non nets, inclusion de primes et heures supplémentaires dans le calcul, erreur de change (les chiffres de l'OCDE sont exprimés en dollars), etc. Difficile de croire qu'une telle incompétence soit possible pour autant de journalistes le même jour (Capital, Journal du Dimanche...). Ou alors ?

 

A QUI PROFITE LE CRIME ?

 

Ce n'est plus un secret pour personne, le Président de la République lui-même l'a reconnu, la réforme des retraites qui arrive sera extrêmement défavorable aux enseignants. Pour la réussir, une opinion publique prête à l'accepter serait évidemment un avantage considérable. Alors, quoi de mieux que de surfer sur ce préjugé tenace en France selon lequel les enseignants sont des nantis ? En laissant imaginer que ces fonctionnaires perçoivent des salaires mirrifiques, il devient plus difficile de regretter que leurs pensions soient amputées d'un tiers... 

A lire ensuite : 

Réforme des retraites : le SNCL fait le calcul, catastrophique pour les enseignants !

 

Loi de la Confiance : 5 jours de vacances en moins, dès cette année !